Cannes, ville de culture, « Sortir à Cannes » 2017/2018

Parue le 29/05/2017


Sortir à Cannes regroupe les programmations culturelles de la Mairie de Cannes, de l’Orchestre de Cannes et du Palais des Festivals et des Congrès et offre un large choix artistique avec 88 spectacles d’octobre 2017 à juin 2018.
Cette nouvelle saison est une invitation à découvrir, à s’étonner, à s’attendrir, à s’oublier dans le vaste champ de la culture. Cet épisode s’annonce comme un patchwork de spectacles aux couleurs de la diversité, du partage et du dialogue.

Le Palais des Festivals et des Congrès : un éclectisme de genres et une diversité de styles
Cette année encore le Palais des Festivals a pris un soin particulier dans l’élaboration d’un programme, original, parfois poétique, souvent drôle et toujours réjouissant. Avec cette même exigence de qualité et de découverte pour un spectacle toujours plus vivant et faire que chacun trouve satisfaction selon ses goûts et ses envies.

Un ballet de talents
La danse occupera cet hiver la place d’honneur ! Outre le Festival de Danse, sous la direction de Brigitte Lefèvre qui se déroulera du 8 au 17 décembre 2017, mettant en scène 14 spectacles dans les esthétiques les plus diverses, la saison dévoile également la vitalité de la création chorégraphique. Si Gatsby sera interprété par un danseur étoile du Mariinsky - Saint-Pétersbourg, dans une spectaculaire mise en scène pour les fêtes de fin d’année, l’immense Blanca Li régalera le public de sa dernière création en janvier.
Les Etoiles continueront à briller en février avec un grand Gala de danseurs de l’Opéra National de Paris et des prestigieux autres ballets internationaux, le tout orchestré par Alexandra Cardinale. Quant au Ballet National de Marseille, il surprendra les spectateurs, dans le registre du chorégraphe Erik Kaiel. Le breakdance sera toujours présent avec le fameux battle Break the Floor, mais aussi avec la compagnie historique Accrorap et son fondateur Kader Attou, installé depuis 2008 à la direction du CCN de La Rochelle.

Ça se bouscule sur les planches !
Le théâtre conserve une place prépondérante avec 10 pièces, comiques, classiques et contemporaines. À noter la programmation de « Edmond », révélation publique et presse, à Paris, la saison dernière avec ses 7 nominations aux Molières. Que ce soit pendant ces truculentes comédies ou ces classiques, les planches du Théâtre Debussy ou du Théâtre Croisette seront foulées par une pléiade de comédiens reconnus : Bruno Solo, Yvan le Bolloc’h, Pierre Santini, Martin Lamotte, Georges Beller, Steevy Boulay … et l’extraordinaire Chantal Ladsou.  

Quand les voix s’élèvent !
L’orchestration des spectacles musicaux joue sur la plus totale diversité, entre l’opéra du Barbier de Séville et celui des affolantes D.I.V.A, le registre est le même, mais le style diffère quelque peu. Tout comme la soprano Arièle Dombasle qui s’associe au rockeur Nicolas Ker. Les chansons mélodieuses d’un soir, de Vincent Niclo s’opposeront à la chaleur extrême du Flamenco de Juan Carmona lors d’une autre soirée. Sans oublier de belles retrouvailles sur la scène avec Axel Bauer et la douce Noa en acoustique.

Quel cirque…
Cette diversité des esthétiques se poursuivra tout au long de la saison avec l’humour du Jamel Comedy Club, la dynamique troupe du Cirque Phénix, l’unique Arturo Brachetti, soit une kyrielle d’artistes, de créatifs, de poètes, de faiseurs de bonheur…  les petits et les grands trouveront de quoi s’émerveiller autour de cette alchimie faite pour le public.


La Mairie de Cannes : des découvertes, de petites distractions et de grands plaisirs
La Mairie de Cannes défend une saison audacieuse qui s’adresse à tous. L’exigence artistique est le maitre mot de cette saison 2017-2018. Sous l’impulsion de David Lisnard, maire de Cannes,  la programmation a été conçue grâce à des relations privilégiées avec des compagnies reconnues.

Les théâtres de Cannes : le spectacle vivant sous toutes ses formes !
En premier lieu, une place centrale est donnée aux enfants et adolescents. Le théâtre de la Licorne accueille des spectacles estampillés jeune public ou encore des représentations le mercredi pour les familles tout au long de l’année.
Du récit avec la trilogie immanquable de la Compagnie Loba en passant par la musique avec un concert rock familial de François Hadji Lazaro, le théâtre et la danse avec Adrien M et Claire B, le théâtre de la Licorne invite les familles à sortir de chez elles.

Avec d’une part la programmation du festival P’tits Cannes à You dédiée au jeune public et plébiscitée chaque année et d’autre part, l’orientation intergénérationnelle de la programmation municipale de 14 spectacles, le théâtre de la Licorne apparait comme un lieu incontournable de la scène jeune public.

De son côté, le théâtre intimiste Alexandre III, ancien cinéma de quartier, est devenu un lieu culturel inévitable de Cannes qui fait la part belle au jazz et à la musique française cette année. Le temps d’une soirée, il prend les allures d’un café-théâtre à l’ancienne où il est de bon ton de déguster un verre en écoutant les concerts de : Eve Beuvens, Jowee Omicil, Musica Nuda, du trio de Thierry Maillard, du groupe Evasion, Antiloops et EYM Trio.

« Hors les murs » : la créativité au cœur de l’espace public
Le public joueur, curieux et qui a soif d’expériences artistiques insolites, pourra également découvrir les spectacles de Cannes dans la ville.

Les places accueilleront de la danse avec les spectacles D-Construction et bruissements de pelles et les formes théâtrales intimistes de la compagnie Tandem, un hôtel se transformera en maison close poétique avec le théâtre de l’unité et le monastère Saint-Honorat invitera à découvrir un récit écrit sur les îles de Lérins, lu par Frédéric Fisbach .

La talentueuse compositrice Macha Gharibian sera également invitée à l’Espace Miramar pour offrir un concert aux accents arméniens.

Cette saison culturelle 2017-2018 promet de beaux moments de partage, de découverte, d’émerveillement, de rire, de réflexion, mais surtout, de surprises !


L’Orchestre de Cannes : l’énergie, la cohésion, et l’enthousiasme
Pour sa première saison à la tête de l’Orchestre, Benjamin Levy a souhaité présenter au public des artistes de renom et des jeunes talents au travers de projets artistiques inédits et ambitieux.

Temps forts de la saison
Co-produit avec le Festival de Danse de Cannes, l’Orchestre présentera Carmina Burana dans la chorégraphie de Claude Brumachon avec le Ballet du Grand Théâtre de Genève le 16 décembre. Puis ce sera Andreas Schaerer et son sextet Hildegard lernt Fliegen, associés aux musiciens de l’Orchestre, qui livreront une soirée survitaminée le 2 février. Le public aura également le privilège d’assister à la création mondiale du Concerto pour violoncelle de notre contemporain Olivier Penard par la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton le 5 avril.

Collaborations artistiques originales
La violoniste Alexandra Soumm et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière se partageront la scène aux côtés de Benjamin Levy mais aussi des solistes de l’Orchestre le 3 décembre. Le 11 février, la réalisatrice Juliette Deschamps offrira sa version du Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn. Diriger un orchestre tout en jouant de son instrument est un exercice difficile auquel se prêtera le clarinettiste Paul Meyer le 11 mars dans le Concerto pour clarinette de Mozart, œuvre contemplative et solaire par excellence.

De la voix
Habituée du Metropolitan Opera, de La Scala de Milan, de l’Opéra de Paris ou encore du Royal Opera House, la mezzo-soprano Jennifer Larmore sera à Cannes le 20 octobre le temps d’une soirée autour des « musicals » de Bernstein, Victor Herbert ou Irving Berlin, des opérettes parisiennes de Henri Christiné et MauriceYvain et des airs signés Albert Roussel, Kurt Weill ou encore Jacques Ibert. Un programme aux couleurs de fête transatlantique ! Le Concert de Noël donné le 21 décembre sera l’occasion d’entendre le Chœur du Conservatoire de Cannes chanter des extraits de l’Oratorio de Noël de J.-S. Bach, le célèbre « Hallelujah » extrait du Messie de Haendel ainsi que des passages d’œuvres de Brahms, Mozart et Bizet. Le 16 mars, Benjamin Levy cédera sa place au pupitre à Jean-Claude Malgoire. Le pionnier de l’interprétation sur instruments d’époque dirigera la soprano Pauline Courtin et la mezzo Pauline Sabatier dans le magnigique Stabat Mater de Pergolèse.

Des monuments du répertoire
Pour son concert de clôture, l’Orchestre accueillera la violoniste Sarah Nemtanu. Ensemble, et sous la direction du chef Charles Olivieri-Munroe, ils interpréteront le Concerto pour violon de Tchaïkovski, qui a été largement popularisé avec le succès du film Le Concert de Radu Mihaileanu (2009) avec Mélanie Laurent. Le Boléro et La Valse de Ravel seront tous deux programmés lors d’un concert à Cannes le 28 janvier. Pour cette série, les musiciens de l’Orchestre accueilleront aux pupitres des élèves-musiciens inscrits à l’académie d’orchestre Sympho New. Enfin, l’Orchestre interprétera le 5 avril, sous la direction de Samuel Jean, la fantastique Symphonie du Nouveau monde de Dvořák.

Du piano
La marraine de l’Orchestre Khatia Buniatishvili ouvrira tout naturellement la saison aux côtés de Benjamin Levy. Après Les Indes Galantes de Rameau, la pop-star du piano rejoindra la scène pour le Concerto n°23 pour piano et orchestre de Mozart. Les pianistes Sanja et Lidija Bizjak, plébiscitées pour leur duo à la complicité immédiate, donneront à entendre le Concerto pour deux pianos de Poulenc le 28 janvier accompagnées des musiciens de l’Orchestre et des élèves-musiciens de l’Académie Sympho New. Enfin, l’Orchestre aura le plaisir d’accueillir Thomas Enhco, jeune prodige du piano à la double formation classique et jazz.

L’Orchestre pour tous, l’Orchestre de tous
Pour la 13e année consécutive, l’Orchestre donne un Concert au profit des Restos du Cœur. Une démarche citoyenne que l’Orchestre souhaite renouveler année après année. Cette saison, les enfants dès 3 ans et leurs parents sont invités à un concert en famille, Le Jardin Zoologique, à la découverte des sons et des couleurs des instruments de l’orchestre, sur des poèmes de Robert Desnos. Pour le Concert du Nouvel An, Benjamin Levy nous prépare une surprise : le beau Danube change de couleur...

De la musique de chambre
Les musiciens de l’Orchestre donnent rendez-vous au public dans le cadre intimiste du Théâtre Alexandre III pour les Mardis de l’Orchestre. Au programme, un quintette qui interprétera notamment la fameuse Truite de Schubert, un duo violon et guitare, une soirée qui explorera les flûtes et leurs répertoires, et enfin une dernière date autour du hautbois et du cor anglais.
 

Téléchargez cette actualité au format .pdf Téléchargez cette actualité au format .pdf

« Revenir à la liste des actualités